Année de publication : Journal Of Hellenic Religion, , Vol. 13, 1-13.

.

Résumé : L’objectif de cet article est l’étude de la variété des rôles du personnage comique de l’esclave dans les comédies du V e au III e siècle avant notre ère. Pour répondre à cette question de recherche, seront étudiées d’une manière approfondie des preuves, tant textuelles qu’iconographiques, en particulier les textes et fragments de comiques nous étant parvenus, ainsi que les vases représentant des scènes de comédie. Bien que le personnage de l’esclave accomplisse une nette fonction dramatique et se voie attribuer de masques comiques dans la plupart des comédies, peu d’attention a été prêtée au fait qu’il dépasse parfois les limites de son caractère dramatique ou de sa classe sociale en assumant un nouveau rôle dans la pièce. Ainsi, que son intervention soit courte, ou qu’il intervienne tout au long de la pièce, le personnage comique de l’esclave se déguise et se transforme en un nouveau personnage de nature et de classe supérieures, et il met en place le procédé du « théâtre dans le théâtre ». Pour examiner cette technique dramatique, les nouveaux rôles de l’esclave seront classés en trois catégories: a) l’esclave comme dieu; b) l’esclave comme héros, et c) l’esclave comme nouveau personnage dramatique. À titre d’exemple, dans les Grenouilles d’Aristophane, l’esclave Xanthias se déguise en Héraclès; et sur les vases d’Italie du Sud, les esclaves figurent sous les traits d’Hermès ou de Dionysos. Dans la dernière section de l’article, nous entreprenons de répondre aux questions suivantes: pourquoi les esclaves sont-ils mis en scène sous les traits de dieux ou de héros? Quelle est la fonction dramatique de ce procédé? Quel est le point commun entre ces trois catégories?

Abstract: The aim of this article is to study the variety of roles a comic slave undertakes in comedies from the 5 th to the 3 rd century BC. For the purpose of this research question, evidence, both textual and visual, will be thoroughly studied, and specifically, the surviving texts and fragments of comedy as well as the vase paintings depicting comic scenes. Although the slave has a clear dramatic function and assigned comic masks in most dramas, little attention has been given to the fact that he sometimes exceeds the limits of his dramatic character or social class by undertaking a new role within the play. Thus, the comic slave either for a short scene or for the duration of the drama disguises and transforms into a new character of a higher nature and class and sets up a “play within a play”. In order to examine this dramatic technique, the new roles of the slave will be divided into three categories: a) the slave as a god, b) as a hero and c) as a new dramatic character. For example, in Aristophanes’ Frogs the slave Xanthias appears as Heracles and in vase paintings from South Italy slaves undertake the role of Hermes or Dionysus. In the last section of the article we will attempt to answer the following questions: why did slaves appear as gods or heroes? What is the dramatic function of this device? What do these three categories have in common?

Mots-clés: comic slave, Aristophanes, gods, hero, dramatic character

[en] You are viewing the abstract of the article by Evangelia KERAMARI entitled Stage Transformations of the Comic Slave. If you are holding a subscription and you cannot download its online version please contact us. If you want to access the article please subscribe or order the volume.
[fr] Vous visualisez le résumé de l'article rédigé par Evangelia KERAMARI intitulé Stage Transformations of the Comic Slave. Si vous êtes abonné et que vous ne pouvez pas télécharger sa version en ligne, veuillez nous contacter. Vous n'avez pas accès au contenu complet de cet article. Si vous souhaitez accéder à l'article, veuillez commander un abonnement ou commander la copie imprimée.